Extraits du compte rendu du conseil des ministres du 14/08/2019

//Extraits du compte rendu du conseil des ministres du 14/08/2019

Extraits du compte rendu du conseil des ministres du 14/08/2019

Extraits du compte rendu du conseil des ministres du mercredi 14/08/2019

 

Soutien au secteur de la pêche

 
La Société du Port de pêche de Papeete (S3P) pratique des tarifs fixés par arrêté pris en Conseil des ministres. L’une des principales sources de revenus de cette structure est la vente de glace, dont le tarif est de 13 Fcfp par kilogramme de glace.
Dans la pratique, les professionnels du secteur s’acquittent directement de 11 Fcfp par kilogramme de glace et la S3P reçoit de la Polynésie française une compensation de 2 Fcfp par kilogramme. Cette compensation permet à la S3P d’encaisser au final 13 Fcfp par kilogramme de glace. Le Conseil des ministres a approuvé l’octroi d’une aide globale d’un montant de 11 634 711 Fcfp pour 2019, basé sur le poids total des ventes de glace en 2018.
 
 

Zones de mouillage dans la baie de Taiohae à Nuku Hiva

La Polynésie française connaît depuis certaines années un accroissement du trafic maritime dans l’archipel des Marquises. Dans une optique de régulation et de sécurité des escales des navires, le Conseil des ministres a décidé d’adopter un arrêté portant création d’une zone d’interdiction de mouillage, pour les navires de plus de quatre-vingt-dix mètres de longueur dans la baie de Taiohae, à Nuku Hiva. Cette règlementation, réalisée après consultation de la mairie de Nuku Hiva, permettra d’optimiser la gestion des espaces maritimes dans l’intérêt de tous les usagers de la mer.
 

Aide à l’équipement de radiocommunications en faveur des pêcheurs professionnels

 
La loi du Pays du 17 janvier 2019 institue une aide pour l’acquisition de matériels de radiocommunications sur des navires de pêche. Un arrêté du 1er février 2019 portant application de cette loi du Pays établit les modalités précises pour bénéficier d’une aide pour l’acquisition de matériels de radiocommunications sur des navires de pêche.
Le dispositif, ouvert depuis le 1er février de cette année, prévoit le remboursement de 50% du montant de l’équipement incluant son installation.
L’enveloppe prévue pour son financement est de 45 millions Fcfp. Le dispositif prendra fin le 31 décembre de cette année, date à laquelle les professionnels de la pêche devront tous être équipés d’un dispositif de radiobalise adapté à leur activité, qu’ils aient ou non sollicité l’aide proposée par le gouvernement. A l’échéance du dispositif, ces équipements seront devenus obligatoires.
A la date du 12 aout de cette année, la Direction Polynésienne des Affaires Maritimes qui gère le dispositif a enregistré les dépôts de dossier suivants :
  • Thoniers : 41 dossiers éligibles sur 59 thoniers identifiés, soit 69,4%
  • Bonitiers : 7 dossiers éligibles sur 23 bonitiers identifiés, soit 30,4%
  • Poti Marara : 94 dossiers éligibles sur 379 poti marara identifiés, soit 24,8%
Au total, 142 dossiers ont été déposés, dont 37 ont déjà fait l’objet d’une décision d’attribution d’aide : 1 thonier, 2 Bonitiers, 34 Poti Marara.
Le Conseil des ministres a approuvé l’octroi de l’aide pour 9 thoniers supplémentaires inscrits sur la liste d’éligibilité, ce qui porte à 10 le nombre de thoniers ayant bénéficié de l’aide. Dix autres dossiers concernant des thoniers seront examinés prochainement. L’aide en cours est ouverte sur toute l’année civile 2019. Le gouvernement invite donc les professionnels de la pêche qui sont éligibles à la solliciter sans tarder la DPAM pour s’équiper en matériels de radiocommunications.
2019-08-14T15:18:41+00:00 août 14th, 2019|Actualités|