La pêche hauturière

Les palangriers constituent l’unique flottille de pêche hauturière de la Polynésie française. Elle est composée d’unités mesurant de 13 à 25 m exploitant les espèces du large en frais ou en congelé. Après avoir atteint un maximum historique de 75 unités en 2004, la flottille active a progressivement diminué jusqu’en 2016, ayant des conséquences néfastes sur la capacité de la filière à satisfaire la demande à l’export. Depuis, la flotte a amorcé un renouvellement. Ainsi en 2019, avec deux unités qui ont repris du service et une nouvelle unité, on dénombre 3 unités actives de plus qu’en 2018 (+ 4,5 %), soit 69 navires.

La production commerciale en 2019 a atteint 6 601 tonnes, soit une augmentation de 4 % (+ 259 t) par rapport à 2018. Les débarquements de thon germon, qui est la principale espèce pêchée par la flotte, ont augmenté par rapport à 2018, avec 365 t de plus (soit + 12 %). Les débarquements de thon à nageoires jaunes, espèce qui occupe le deuxième rang dans les volumes débarqués, ont légèrement augmenté de 46 t (+ 4 %). Les débarquements de thon obèse, au troisième rang, ont quant à eux diminué de 113 t (- 11 %). Comme en 2018, les espèces tropicales (thon à nageoires jaunes et thon obèse) sont donc moins représentées que les espèces subtropicales telles que le thon germon dans les captures en 2019.

Les rendements en thon germon ont augmenté de 8 % par rapport à 2018 et ceux de thon à nageoires jaunes sont quant à eux restés stables. En revanche, les rendements du thon obèse ont diminué de 14 %.

Pratiquement toute la production a été débarquée sous forme de produits réfrigérés (99 %). La production en congelé a représenté moins de 1 % des captures totales en 2019. Une diminution régulière de cette activité par la flottille actuelle se confirme ainsi d’année en année.

 Vente à la criée au MIT en 2019

Les poissons débarqués par les palangriers dans l’enceinte du Marché d’intérêt public (MIT) du Port de Pêche de Papeete sont vendus, soit directement aux mareyeurs, soit lors de vente aux enchères à la criée. En 2019, il n’y a pas eu de vente à la criée.