La pêche côtière

La flottille de pêche côtière professionnelle se compose de 2 types d’embarcations : les Bonitiers, construits généralement en bois et dont la taille varie de 10 à 13 m les Poti marara, construit majoritairement en fibre de verre, en bois ou en aluminium et dont la taille est comprise entre 6 et 9 m.

La flottille active de Poti marara a diminué de 7 unités par rapport à 2018 (- 2 %). La flottille active de Bonitiers a perdu 3 unités en 2019 (- 8 %). Les navires de pêche côtière sont basés à 80 % dans l’archipel de la Société (54 % aux Iles du Vent et 26 % aux Îles Sous-le-Vent), 8 % aux Tuamotu-Gambier, 7 % aux Marquises et 5 % aux Australes.

En 2019, la production a atteint 2 292 tonnes soit une diminution de 3 % principalement due à une baisse des captures de thons à nageoires jaunes (- 13 %) et de mahi mahi (- 5 %). Néanmoins, les thons à nageoires jaunes et les bonites restent les 2 principales espèces capturées. Les captures de thons germon et de marlins augmentent respectivement de 21 % et de 8 %.

Nombre de navires par archipel

Production en tonne par espèces

LES DCP (Dispositifs de Concentration de Poissons)

En 2019, la DRM a procédé à l’ancrage de 43 Dispositifs de Concentration de Poissons (DCP).

La distribution des ancrages est répartie comme suit :

  • 5 DCP ancrés aux Iles du vent : Atiha, Paea, Papara, Hitiaa et Pueu (par une société externe de Tahiti) ;
  • 10 DCP ancrés aux Iles sous-le-vent : Huahine (4), Raiatea (6), Tahaa (4), Bora Bora -Tupai (7) et Maupiti (3 dont 1 DCP ancré par la coopérative Tamarii Rava’ai no Maurua de Maupiti) ;
  • 23 DCP ancrés aux Tuamotu de l’Ouest : Tehurui, Tevaitoa, Poutoru Sub-surface, Toopua, Tuanai et Auira (dont 3 DCP ancrés par la coopérative des pêcheurs d’Arutua) ;
  • 5 DCP ancrés aux Tuamotu de l’Est et Gambier : Mangareva (2), Tureia (2) et Tematangi.

Avec le rajout de ces 43 DCP, le parc final de DCP de la Polynésie française comptait en décembre 2019, un total de 117 DCP, soit 11 DCP de plus par rapport à l’année 2018.

Les DCP en place sont inventoriés de la façon suivante :

  • 15 DCP aux Iles du vent ;
  • 24 DCP aux Iles sous-le-vent ;
  • 26 DCP aux Tuamotu de l’Ouest ;
  • 17 DCP aux Tuamotu du Centre ;
  • 11 DCP aux Tuamotu de l’Est et Gambier ;
  • 20 DCP aux Marquises ;
  • 4 DCP aux Australes.

En outre, la DRM a effectué plusieurs tests en 2019, notamment en assemblant un DCP à partir de cordages biodégradables en fibres de bananiers, qui ont été gracieusement fournis par la Communauté du Pacifique de Nouméa. Ce DCP a été ancré à Vaitoare, au large de Tahaa, sur 1500m de profondeur. D’autres DCP de ce type seront testés ultérieurement pour valider la résistance de ce matériel « biodégradable » et son adaptabilité pour un usage en haute mer dans des conditions extrêmes.

D’autres tests ont été menés sur certains DCP ancrés en les équipant de radio-balises satellitaires, permettant de les suivre et de quantifier la biomasse agrégée en temps réel. Ces tests ont été rapidement arrêtés aux îles du vent suite au retrait systématique des radio-balises par certains utilisateurs « curieux », mais sont toujours menés aux Iles sous-le-vent, notamment à Bora-bora (2) et Huahine (1).

Enfin, dans un double objectif d’inventaire en mer des DCP étrangers (DCPD) dérivants à proximité des côtes des îles de la Polynésie française et permettre aux professionnels de suivre un DCPD actif et pêcher à proximité pendant plusieurs jours, la DRM a fourni des radio-balises satellitaires utilisées dans la pêcherie industrielle, aux coopératives de pêche de la Société.

Dispositifs de Concentration de Poissons (DCP)

LES ÉQUIPEMENTS FRIGORIFIQUES

Le parc d’équipement froid s’est vu augmenter de 5 équipements froid mis à disposition des coopératives de pêche ou de commune en l’absence de coopérative de pêche, et répartis comme suit :

  • 1 double chambre froide (positive et négative) installée sur Fatu Hiva (commune) ;
  • 1 chambre froide négative installée à Nuku Hiva (coopérative Toka nui) ;
  • 1 chambre froide négative installée à Huahine (coopérative Huahine rava’ai) ;
  • 1 double chambre froide (positive et négative) installée à Paea (coopérative Tamarii Rava’ai no Paea) ;
  • 1 machine à glace de 2 tonnes par jour pour Maupiti (coopérative Tamarii Rava’ai no Maurua).

Répartition par archipels en 2019 :

  • Iles du vent : 18 machines à glace et 4 chambres froides
  • Iles sous le vent : 5 machines à glace et 1 chambre froide
  • Tuamotu : 4 machines à glace et 1 chambre froide
  • Australes : 3 machines à glace et 2 chambres froide
  • Marquises : 5 machines à glace et 3 chambres froide

Soit un total de 35 machines à glace et 11 chambres froides réparties sur la Polynésie française.

Machines à glace et chambres froide