SIG UNDERGROUND Digitalisation

///SIG UNDERGROUND Digitalisation
SIG UNDERGROUND Digitalisation 2019-01-08T14:40:12+00:00

SIG UNDERGROUND Digitalisation

La digitalisation est la mise en forme d’une photo satellite en dessin numérique dans un logiciel de création de carte (SIG). La digitalisation permet d’obtenir une carte dessinée.

Voici la procédure à suivre pour créer une carte sous l’application ArcMap :

Ajout de la photo satellite

Fournit par le Service de l’Urbanisme

Fleche Orange Bas 3

Propriété du bloc de données

Il permet d’accéder aux propriétés de la page « création de carte » et de pouvoir définir plusieurs éléments de la future carte

Fleche Orange Bas 3

Définition des coordonnées géographiques

C’est dans la « propriété du bloc de données » qu’il est possible de déterminer les coordonnées géographiques sous la dénomination UTM 

Fleche Orange Bas 3

Création des champs dans la table attributaire

Les champs sont relatifs au thème de la couche

Fleche Orange Bas 3

Mode éditeur

Dans ce mode, on va pouvoir tracer nos îles, en créant ce que l’on appelle « un fichier de forme » qui aura pour thème « polyligne » afin de faire des tracés

Fleche Orange Bas 3

Création d’entité

Enfin, pour une meilleure précision de traçage, on utilise une échelle de vue entre 1000 et 2500,

afin de tracer tout ce qui est visible sur la photo

Fleche Orange Bas 3

Renseignement de la table attributaire

Permet de mettre des légendes à nos tracés de carte 

Image : Photo satellite (à gauche) et dessin numérique (à droite) de Tupai

Digitalisation Photo Tupai

Toutes les lignes seront renseignées dans la « table attributaire » et auront chacune un code et une symbologie bien distincte qui sont :

Tableau Symbologie FDPTableau : Code du champ « level » défini par le Service de l’Urbanisme

Pour créer une île dans PerliSIG, il faut créer un nouveau « jeu de classe d’entités » au nom de l’île. Il faut aussi créer ce que l’on appelle des « couches obligatoires » afin de les afficher sur notre carte sous PerliSIG. S’il manque une couche obligatoire, la carte ne s’affichera pas dans le SIG.

Les « couches obligatoires », sont au nombre de 14. Ces couches sont à intégrer pour que l’utilisateur puisse consulter les données relatives à une île.

Couches obligatoires

Tableau : Nomenclature des couches obligatoires.

 

-ci après le résultat de l’intégration des 14 couches obligatoires :

Exemple de Fakarava

Exemple : Mise en forme des champs obligatoires de Fakarava

Processus de digitalisation :

Processus digitalisation

Il nous est possible d’effectuer un tracé du contour de notre île. Pour cela, dans la barre « Éditeur » ouvrir « une session de mise à jour » puis sélectionner la couche à mettre à jour. Après la création d’une entité de type « polyligne », en ouvrant la table attributaire, l’opérateur renseigne les champs qui vont définir le type de représentation des tracés (symbologie).

La fenêtre de la table attributaire, montre le fond de plan de Tupai. Ces champs font référence aux lignes vertes qui renseignent sur la forme de l’île.

En mode éditeur, il contient divers outil de création qui sont :

  • « Éditeur » = barre de menu du mode

  • « Outil de mise à jour » = permet de sélectionner et de mettre à jour les entités en cours

  • « Outil Modifier une annotation » = permet de sélectionner et de mettre à jour les entités annotation

  • « Segment droit » = créer un sommet à chaque fois que vous cliquez

  • « Segment d’extrémité d’arc » = permet de créer un segment d’arc circulaire en insérant le point de début et l’extrémité de la courbe en définissant un rayon

  • « Traçage » = permet de créer des segments en traçant des entités existantes

  • « Point » = ajoute des points à la construction

  • « Modifier les sommets » = permet d’afficher, de sélectionner, et de modifier les sommets et segments qui constituent la forme d’une entité modifiable

  • « Outil de remodelage d’entité » = remodèle une ligne ou un polygone en créant une construction sur l’entité sélectionnée

  • « Outil de Découpe de polygones » = fractionne un ou plusieurs polygones sélectionnés en fonction d’une ligne que vous tracez

  • « Outil Fractionnement » = fractionne l’entité linéaire sélectionnée en deux entités à l’emplacement sur lequel vous cliquez

  • « Outil Rotation » = fait pivoter les entités sélectionnées de manière interactive ou selon une mesure angulaire

  • « Attributs » = permet de modifier les valeurs d’attribut des entités sélectionnés dans les couches que vous mettez à jour

  • « Propriétés de construction » = permet d’afficher et de modifier les propriétés de la géométrie de construction qui compose une entité

  • « Créer des entités » = fenêtre dans laquelle vous pouvez ajouter de nouvelles entités

  • « Combiner » = combine en une seule entité deux entités ou plus issues de la même couche

Fenêtre de la session de mise à jour dans laquelle il est possible d’apporter des mises à jour aux différentes couches.

Processus digitalisation 2

Après avoir tracé notre île et  grâce aux champs que nous avons renseigné, chaque tracé correspond à une ligne qui matérialise le réel. Comme nous pouvons voir sur cette capture d’écran, lorsque nous sélectionnons une ligne de la table attributaire nous pouvons également voir sa forme.