Une mission MANA/RESOLAG pour mieux comprendre les lagons perlicoles (10/2021)

En octobre 2021, une équipe de la DRM a accompagné le Dr Serge Andrefouët (IRD de Nouméa) à Takapoto. Cette mission, financé par une convention de collaboration entre la DRM et l’IRD pour étudier l’environnement lagonaire de Takapoto et Takaroa, avait pour objectif l’évaluation du stock sauvage d’huîtres perlières. Ces travaux sont en lien avec le projet MANA : Management of Atoll, piloté par le Dr Andrefouët et financé par l’Agence National de la Recherche. Le projet MANA vise une meilleure compréhension des atolls perlicoles afin de fournir des outils de gestion durable aux professionnels et décideurs. Pour réaliser cette évaluation, une quarantaine de stations ont ainsi été explorées pour compter et mesurer chaque huitre rencontrée le long de transects à plusieurs profondeurs. Il a ainsi été observé que les huitres étaient plus présentes dans la moitié Sud de l’île, ce qui est cohérent avec les connaissances empiriques des professionnels et avec les régimes principaux de vent. Il a aussi été montré que la densité d’huitres était inversement corrélée à la profondeur dans le lagon.

En parallèle des comptages, une dizaine d’instruments de mesure (courant, température, pression) ont été installée dans le lagon afin de pouvoir avoir une meilleure connaissance de l’hydrodynamisme du lagon. Les connaissances de l’hydrodynamisme de l’atoll couplées aux données de stock sauvage permettront de mieux comprendre le processus de dispersion des larves d’huitres. Ces connaissances sont en effet primordiales pour la gestion du collectage, première étape dans la production des perles noires de Polynésie.

Le projet MANA est en adéquation totale avec les objectifs du RESOLAG de la DRM qui vise à mieux comprendre le fonctionnement des lagons perlicoles. L’équipe de la DRM a ainsi pu bénéficier de l’expérience du Dr Andrefouët sur le suivi des lagons. Celui-ci a en retour pu compter sur le soutien technique de la DRM pour mener à bien la mission.