Extraits Compte rendu Conseil des ministres du 21/08/2019 : Formations maritimes et Radiocommunication

//Extraits Compte rendu Conseil des ministres du 21/08/2019 : Formations maritimes et Radiocommunication

Extraits Compte rendu Conseil des ministres du 21/08/2019 : Formations maritimes et Radiocommunication

Élaboration de la stratégie de formation de l’économie bleue

L’économie bleue, secteur à fort potentiel, est un des moteurs du développement durable de la Polynésie française. La zone économique exclusive sur laquelle la Polynésie française exerce ses compétences constitue un atout qu’il convient de mieux valoriser, tout en restant vigilant quant à la préservation des ressources naturelles et au respect de la biodiversité.

Le Gouvernement souhaite impulser une forte dynamique de développement de l’économie bleue. A ce titre, il est essentiel que la maritimisation de la formation soit une priorité de la politique publique.

L’enjeu est aujourd’hui de doter le Pays d’une feuille de route partagée par tous, permettant d’atteindre les objectifs fixés. C’est dans ce sens que le Conseil des ministres a validé la proposition du Vice-président, ministre en charge de l’économie bleue, de mener une étude stratégique sur la formation dans l’ensemble du secteur.

Le résultat de cette étude permettra la mise en place d’outils de prise de décision et aboutira notamment à :

  • la mise en place d’une démarche collaborative public-privé dynamique et pérenne,
  • la définition des parcours de formation nécessaires,
  • et à l’analyse de leurs faisabilités techniques et financières, compte tenu des dispositifs existants et des spécificités du public concerné.

Compte tenu de la multiplicité des acteurs et de la diversité des filières concernées, le pilotage d’un tel projet est complexe. C’est pourquoi le Conseil des ministres a également validé la création d’un Comité de pilotage de la « formation de l’économie bleue » qui rassemblera les principaux acteurs et partenaires concernés afin de s’assurer d’une bonne complémentarité des actions.

Placé sous la tutelle de la Vice-présidence, en charge de l’économie bleue, ce comité de pilotage est composé de :

Au titre des intérêts généraux :

  • Direction des ressources marines (DRM) ;
  • Service de l’emploi, de la formation et de l’insertion (SEFI) ;
  • Direction générale de l’éducation et des enseignements (DGEE) ;
  • Centre des métiers de la mer de Polynésie française (CMMPF) ;
  • Centre de formation professionnelle des adultes (CFPA) ;
  • Direction polynésienne des affaires maritimes (DPAM).

Au titre des intérêts privés :

  • Chambre de commerce, d’industrie, des services et des métiers (CCISM) ;
  • Cluster maritime de Polynésie française (CMPF) ;
  • Le Mouvement des entreprises de France de Polynésie française (MEDEF PF) ;
  • Confédération des petites et moyennes entreprises de Polynésie française (CPME PF).

 Aide à l’équipement en radiocommunication pour les pêcheurs professionnels

La loi du Pays du 17 janvier 2019 institue une aide pour l’acquisition de matériels de radiocommunications sur des navires de pêche. L’arrêté du Conseil des ministres du 1er février 2019 portant application de cette loi du Pays établit les modalités précises pour bénéficier d’une aide pour l’acquisition de matériels de radiocommunications sur des navires de pêche.

Le dispositif, ouvert depuis le 1er février 2019, prévoit le remboursement de 50% du montant de l’équipement incluant son installation. Une enveloppe de 45 millions Fcfp a été prévue pour son financement. Le dispositif prendra fin le 31 décembre 2019. A l’échéance du dispositif, ces équipements seront devenus obligatoires.

Le Conseil des ministres a approuvé l’octroi de l’aide pour 10 thoniers supplémentaires, ce qui porte à 20 le nombre de dossiers approuvés concernant l’équipement de ce type de navires. A ce jour, la Direction Polynésienne des Affaires Maritimes (DPAM) qui gère le dispositif a enregistré le dépôt de 40 dossiers éligibles.

Le dispositif en cours est ouvert sur toute l’année civile 2019. Le gouvernement invite donc les professionnels de la pêche qui sont éligibles (thoniers, bonitiers et Poti marara), à solliciter cette aide sans tarder auprès de la DPAM pour s’équiper en matériels de radiocommunications.

2019-08-22T09:32:55+00:00 août 21st, 2019|Actualités|